• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Savoir s'arrêter pour faire le point

Savoir s'arrêter pour faire le point - Clara Perez

Je sentais une baisse de ma forme assez significative. Bien sûr, je savais que mes déjeuners pris trop rapidement, et mes soirées trop tardives devant l’ordinateur étaient de mauvaises habitudes que je devais changer. Je me repris en main avant d’être envahie par une fatigue si intense, que je ne pourrais plus m’en débarrasser. Cela m’était déjà arrivé et je n’avais pas envie de connaître à nouveau cet état de stress. Je regardais quelques livres sur le développement personnel. Ma tante Ingrid m’avait recommandé un titre, en particulier. Je devais me consacrer sur une pensée positive, construire mon univers intérieur sur des bases de confiance en moi, et d’harmonie avec mon environnement. J’avais déjà fait quelques séances de sophrologie qui m’avaient beaucoup aidée. Je me servais encore de certaines techniques que j’avais apprises.

Il s’agissait de se reconditionner pour ne plus angoisser. Mon problème, quand j’avais pris ces séances avec un sophrologue réputé pour son sérieux, était de m’énerver trop vite. J’avais réussi à surmonter, en grande partie, mes colères. Je voulais continuer dans cette voie pour avoir un contrôle plus poussé de mes émotions. J’avais parlé de ce sujet qui me tenait à cœur avec une amie qui a toujours un point de vue plein de bon sens. Elle m’avait recommandé de ne pas trop vouloir être parfaite, de m’accepter comme j’étais. Parfois, je pense qu’elle n’a pas tort, et que je veux trop bien faire. Ce qui est une qualité dans mon milieu professionnel peut être un défaut dans ma vie personnelle. En fait, personne, dont j’ai partagé la vie pendant un temps plus ou moins long, n’a accepté mes exigences tant je suis difficile.

Je devais me détendre et arrêter de courir après le temps. Je pris un rendez-vous pour une epilation laser, ce que je voulais faire depuis des mois, mais ce que je ne parvenais jamais à prévoir dans mon emploi du temps. J’appelais Marie, une masseuse qui connaît tous les secrets de l’Âyurveda. Elle vint le soir même, car elle considérait mon cas comme une urgence. Elle fit brûler un encens au parfum lourd de patchouli, et elle me parla doucement jusqu’à ce que je sois si détendue que l’impression de flotter me gagna. Elle me laissa me reposer et partit discrètement, une fois le massage terminé. Je m’éveillais, le lendemain, pleine de vitalité, et prête à assumer toutes mes responsabilités sans y perdre toute mon énergie.

 

The author:

author

Je suis une femme qui adore relever des défis, et nourrir ce blog, en est tout un ! Alors je vais tenter de ne pas vous gaver, mais bien de vous surprendre en saveur et arôme délicat. Je vous promets aucun sujet réchauffé, ni trop lourd, mais bien savoureux. Et oui, j’adore la nourriture en passant …