• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Mon ambition de carrière

Mon ambition de carrière - Clara Perez

Il m’arrivait de temps en temps, lorsque j’étais plus jeune, de vouloir à tout prix participer au festival juste pour rire. Cette année-là, j’avais la chance d’accompagner une amie qui était une ancienne voisine, et qui avait fait des études de maquillage cinématographique. Elle avait pour travail, de créer des masques pour un groupe humoristique. Je devais l’aider à faire quelques finitions en maquillant les yeux, et en dessinant quelques taches brunes sur la peau, pour donner l’illusion d’une peau d’une personne âgée. Mon travail avait beaucoup plus au patron de mon amie. Il m’offrait un stage d’apprentissage dans ses studios, pour la création de plusieurs masques de sorcières, ainsi que d’autres monstres pour un film gore qu’il devait tourner juste avant Halloween. C’est comme ça que je mettais les pieds dans l’industrie cinématographique.

J’avais commencé par l’apprentissage de la création des moules sur les visages, les mains et les pieds. Il fallait aussi savoir les faire cuire de sorte à les rendre maniables, mais souples. Ensuite, il fallait y apposer des couleurs choisies, et y coudre quelques poils. Comme le thème était un thème d’horreur, il fallait exagérer sur certaines couleurs et sur certaines formes. Nez crochu, verrues, cicatrices, etc… Je passais par la suite, par ma propre création de personnages faisant partie de mon imaginaire. Les choses devenaient un peu plus compliquées. Il fallait que je sache tailler les costumes, et que je les adapte au corps des comédiens. Il fallait en plus de cela, que j’adapte aussi tous les masques et tous les objets factices créés, pour donner un aspect général étudié du nouveau personnage. En dernier, j’apprenais même la coiffure. Il fallait avoir un acquis complet pour avoir la certitude d’être appelé un jour par un grand studio de cinéma.

Alors que je mettais des heures à travailler des personnages monstrueux, c’est un personnage féerique que j’avais créé pour une publicité et qui n’avait jamais été accepté qui me fera connaître par un studio renommé de Vancouver. J’avais eu la chance de recevoir un coup de fil du patron qui me demanda les droits de tout le personnage. Je partais le rejoindre avec une valise comportant tout l’attirail du personnage féerique. Je devais l’adapter sur la future actrice avant d’en faire la vente totale. C’est ainsi que je secondais quelques mois plus tard un des ténors de la production hollywoodienne. J’attendais tranquillement que mon heure arrive.

 

The author:

author

Je suis une femme qui adore relever des défis, et nourrir ce blog, en est tout un ! Alors je vais tenter de ne pas vous gaver, mais bien de vous surprendre en saveur et arôme délicat. Je vous promets aucun sujet réchauffé, ni trop lourd, mais bien savoureux. Et oui, j’adore la nourriture en passant …